5 choses que j’ai apprises depuis que je suis à mon compte

5 choses que j’ai apprises depuis que je suis à mon compte

Hello !

J’ai créé mon auto-entreprise il y a trois ans et demi mais je travaille réellement à mon compte à 100% depuis seulement quelques mois. C’était la meilleure décision de ma vie, j’adore le fait d’être mon seul et unique patron, de prendre mes décisions seule, de choisir mes horaires et où je travaille. J’adore cette vie que je peux vivre aujourd’hui, mais il est temps de faire le bilan de ce que j’ai appris depuis ce 14 mai 2018.

  • Je ne suis pas faite pour la paperasse

Je le savais déjà avant, ce n’est pas fait pour moi, je suis nulle pour ce qui est de renvoyer un papier à l’heure, ranger et trier les courriers de la banque, les factures et les bulletins de salaire. Je suis le genre de fille qui s’est déjà retrouvée à payer des suppléments exorbitants parce qu’elle avait fait le chèque mais ne l’avait jamais envoyé. Oui, oui, jugez-moi, vous avez le droit. Bref, maintenant c’est pire, parce que je n’ai pas le choix, je dois renvoyer mes facture en temps et en heure si je veux être payée, je dois faire mes déclarations en temps et en heure également pour ne pas donner encore plus d’argent à l’URSSAF et en garder un peu pour moi, je dois ranger mes contrats pour ne pas me retrouver noyée… Bref, le jour où je peux me le permettre, j’embauche quelqu’un qui gèrera tout ça pour moi, c’est sûr !

  • Quand je fais une semaine de 35 heures, c’est une petite semaine

Quand j’étais embauchée à 35 heures dans quelque chose qui ne me plaisait pas, bizarrement ça me paraissait le bout du monde, mais aujourd’hui, je dois bien faire le double sans même m’en rendre compte. J’ai des horaires complètement décalés, le jour où j’écris cet article, à peu près un mois avant qu’il ne sorte, je suis bien partie pour enchainer une journée de quinze heures de boulot, je dois déjà être à onze ou douze. Je ne suis pas quelqu’un qui dort beaucoup et j’adore travailler alors je ne compte pas.

  • 23 ans, c’est jeune

Vous allez rire, mais moi, à deux mois de mes 24 ans, j’ai tendance à avoir du mal à vieillir et me trouver déjà trop vieille. Du coup, quand je vois le nombre de gens absolument choqués,  impressionnés et admiratifs de voir que je me suis lancée à mon compte à 23 ans seulement et que même, j’arrive à en vivre depuis le premier mois, je réalise que c’est tout jeune. Je crois que ma vie va trop vite pour que je vois ce que je fais, j’ai l’impression que c’est normal tant ça me paraît logique à moi, mais en regardant un peu autour et en prenant du recul, j’avoue que oui, c’est jeune et que j’ai été audacieuse d’y croire autant (mais j’avais raison !).

  • Les gens adorent te décourager

Ça, c’est un vrai point négatif. On m’a dit mille fois qu’un auto-entrepreneur ne pouvait pas se dégager de salaire avant au moins deux ans et que j’allais galérer à coup sûr. Bisous les loulous, quand on veut on peut, je me suis dégagé un salaire dès le premier mois et chaque mois il augmente, on est pas mal pour le moment ! On adore aussi me dire que l’état se fout de ma gueule parce que j’ai 22% de charges à payer et que rien n’est fait pour aider les jeunes qui se lancent. Si je ne m’étais pas renseignée un minimum sur ce que je fais, je serais déprimée comme tous ces gens qui adorent se trouver des excuses. Mais moi, j’adore leur répondre qu’eux, en tant que salariés, c’est plus de 45% de charges qu’ils laissent à l’état (charges patronales, charges salariales, cotisations…). Il suffit de comprendre que lorsque je facture quelque chose, le montant n’est pas du tout mon salaire net mais que j’ai 22% à reverser derrière. Rien du tout, finalement. Oui, en France, tout est fait pour les jeunes qui se lancent, ça ne coûte rien d’être auto-entrepreneur et c’est même vachement avantageux.

  • Le bouche à oreille, c’est la vie !

Je n’ai pas eu à chercher un seul client, pas une seule fois. Ça sonne prétentieux mais ce n’est pas mon but, c’est réellement le bouche à oreille qui m’a permis de dénicher mes clients et de me dégager un salaire. Un ami qui connaît quelqu’un, ce quelqu’un qui en connaît un autre et me recommande, encore un autre qui a vu mon travail ici et est intéressé… Je suis consciente que c’est beaucoup plus compliqué pour d’autres, mais je pense qu’il est important de toujours garder des relations cordiales avec tous vos contacts et de toujours donner le meilleur de vous-même pour espérer trouver de nouveaux clients grâce à cette connaissance.

 

Voilà, j’en ai déjà appris des choses en quelques mois seulement ! Cet article n’a pas pour but de me lancer des fleurs ou de vous dire combien je suis géniale, pas du tout. Je suis fière de ce que je fais parce que je le fais avec passion et que ça me rend heureuse en plus de me faire vivre. Mais cet article a plutôt vocation à partager avec vous le positif comme le négatif et vous en dire plus sur mon travail. Peut-être aussi qu’il vous donnera envie de vous lancer !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

4 Commentaires

  1. Adeline
    10 septembre 2018 / 15 h 15 min

    Hello Albane !
    J’ai encore une fois adoré ton article. Oui c’es vrai, rare sont les personnes qui partage tant de positif et ça je ne cesserai jamais de te le dire!

    J’admire énormément celle que tu es et j’espère, un jour, avoir le bonheur que tu as parce qu’il y a sûrement des jours où tu vas moins bien que d’autres (étant humaine c’est logique) mais tu tire le positif dans absolument tous!
    Je sais que mon commentaire n’est pas vraiment en lien avec ton article et je suis désolé de ça mais je voulais te dire une fois de plus de ne pas changer celle que tu es (même si tu n’as pas besoin de moi pour le savoir).

    Gros bisous

    • 10 septembre 2018 / 19 h 06 min

      Merci beaucoup bichette pour ton message ! Des comme ça, j’en veux bien tous les jours ahah ! Ça me touche énormément ! Gros bisous

  2. Nicolas
    10 septembre 2018 / 10 h 40 min

    Hello,
    super bilan pour les 1er mois 🙂
    pour la paperasse, la procrastination est le pire ennemie de l’administratif haha. Je te conseillerai un bon parapheur ou un trieur avec date, avec tel ou tel choses à faire (avant la date butoir ofc 😛 ) l’urssaf ou les impôts peuvent être « sympa » si tu as un retard mais quand ça devient régulier oui ça peut coûter cher 🙁
    la compta oui ça peut vite devenir barbant mais en faisant tout au jour le jour ça prend 5mn , ça évite de tout faire le dernier jour et de se retrouver le dernier jour avec une montagne de papier ( ce qui démotive vite) haha vu le nombre de blogueur / youtubeur qui râle sur le côté administratif je vais me lancer et faire votre paperasse ça me fera des sous xD

    Petite rectif aussi, en tant que salarié on ne paie pas 45% de charge ^^ mais plutôt 23/24% , la part patronale c’est pour l’entreprise 😉

    pour l’entrepreneuriat tu as pas galéré niveau administratif pour faire les papiers et la création de ton entreprise ? normalement tu as pas une aide de l’organisme qui gère les auto entrepreneur ou de la région pour tout ce qui est administratif les 1ère année avec diminution des charges etc etc ? (me rappel ça de mes cours de compta mais je sais pas trop si ça a bouger niveau loi depuis, et vu que j’ai stoppé la compta 😛 )

    Bref heureux de te voir épanoui dans ta passion, continue comme ça et courage pour la paperasse lol

    • 10 septembre 2018 / 13 h 20 min

      Non en général je suis pas en retard, j’essaie de faire attention quand même ! Par contre oui, dès que j’ai les moyens j’embauche quelqu’un pour gérer à ma place, c’est la première chose que je ferai parce que non seulement j’y arrive pas mais surtout je déteste ça et j’ai pas envie. J’avais 4 de moyenne en compta, c’est pour une raison haha !
      Oui, on ne les paie pas mais elles apparaissent sur le bulletin de paie quand même, au final c’est bien 45% qui partent, contre seulement 22% pour un AE 🙂
      La création AE se fait en 2 min sur internet, c’est pas du tout galère, je l’avais fait il y a plus de 3 ans mais c’était super rapide !
      Merci pour ton message 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.