Bien négocier à Bali

Bien négocier à Bali

Hello !

Si un jour tu pars en voyage à Bali, tu te rendras vite compte de l’importance de la négociation. Ce n’est pas le seul endroit sur Terre où la négociation est reine, mais en tant qu’occidentaux, c’est vrai que nous n’y sommes habitués et que nous avons parfois un peu de mal à le faire. Or il le faut, si tu ne veux pas payer ton voyage le double voir le triple de ce qu’il coûte.

En Indonésie, et en particulier à Bali, le tourisme est la principale entrée d’argent de la grande majorité des locaux. Sans les touristes, ils ne vivraient pas aussi bien, et ils le savent. Mais ils savent aussi que le blanc (appelé « bule » ici, soit les européens et les australiens) est plus riche qu’eux. En réalité pas vraiment, mais il a un pouvoir d’achat plus élevé lorsqu’il arrive ici. Et ils savent en profiter.

Tu es en vacances, tu te dis que ci ou ça, ce n’est pas cher, tu ne cherches même pas à négocier, mais finalement tu apprends que tu aurais pu l’avoir pour le quart du prix, et ça t’embête un peu quand même. Tu te fais avoir deux ou trois fois, et puis tu apprends à négocier. Au bout d’un moment ça vient naturellement, tu es devenu le roi du marchandage.

Il faut partir du principe qu’ils ne sont pas à plaindre, malgré ce qu’ils peuvent te faire croire, ici, on peut vivre avec moins de 200€ par mois, et c’est d’ailleurs ce que font la majorité  des locaux. Donc oui, s’il t’arnaque de cinq euros, c’est énorme, et s’il le fait une fois par jour, il aura énormément gagné à la fin du mois. On a trop tendance à ramener en euros ce qu’on achète en roupies, alors que les objets n’ont pas le même coût ici, et que ça n’a aucun sens.

Sache qu’un indonésien ne vendra jamais à perte, et ne descendra jamais en-dessous du prix qu’il aurait fait pour un autre indonésien si tu es blanc. Donc tu peux négocier jusqu’au bout, tu ne le voleras pas, il gagnera encore de l’argent, même si toi tu te dis que « c’est vraiment rien ! ». Il te donne en général trios ou quatre fois le prix qu’il le vendrait à un local pour se garder une marge lorsque tu négocieras. Si tu ne négocies pas, il a gagné sa journée !

Par contre, si tu as dit 100 000 rp et qu’il a accepté, tu ne pourras plus descendre, même si ton achat n’en vaut que 50 000. Pars toujours de très bas pour pouvoir remonter. Et insiste pour avoir son prix le plus bas à lui.

 

Mais comment négocier ? Je ne sais pas s’il y a une méthode idéale, mais j’utilise celles-ci, et elles fonctionnent :

  • Je ne donne jamais de prix en premier. En tant qu’occidentale, je peux avoir du mal à connaître les prix du marché ici, donc je le laisse donner un prix en premier, et je divise par trois ou quatre, la plupart du temps. J’arrive à un prix de local, plus ou moins. Si je connais déjà les prix parce que j’ai déjà acheté ou que j’ai demandé à des indonésiens de confiance, je peux me permettre de donner un prix en premier.

 

  • Je parle en indonésien. Si de loin, on repère que je ne suis pas d’ici à ma peau blanche, mon nez fin et mes yeux verts, dès que je parle en indonésien, je divise tous les prix par deux, et ensuite je re-négocie en indonésien. Apprends quelques mots, ça peut servir !

 

  • Si je ne suis pas totalement satisfaite et qu’il ne baisse pas assez le prix, je lui dis que je l’ai vu moins cher ailleurs, ou que mon amie l’a acheté à tel prix ailleurs. Ou je fais mine de m’en aller. A chaque fois, ils me rattrapent. S’ils ne le font pas, c’est que tu es vraiment descendu trop bas. J’ai découvert le coup du « je l’ai eu moins cher là-bas » la première fois que je l’ai fait pleine de bonne volonté, parce que je l’avais vraiment eu moins cher chez un autre. Ça a fonctionné, et j’ai réitéré.

 

Voilà mes quelques conseils. Evidemment, négocier n’est pas obligatoire, si tu veux donner plus à un vendeur, fais-le comme tu en as envie, et si au contraire tu es un peu à court d’argent, sache que la négociation est bien vue ici, et qu’ils jouent beaucoup avec ça. C’est aussi leur fond de commerce, et le jeu, c’est qu’une fois tu gagnes, une fois du perds.

Si tu as aussi des conseils à partager, fais-le en commentaire.

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

4 Commentaires

  1. Morganegds
    10 août 2017 / 16 h 59 min

    De très bons conseils très intéressant merci pour cet article qui peux servir .

  2. Pauline
    8 août 2017 / 19 h 16 min

    Merci pour cette article ! Je pars à Bali fin septembre et je voulais savoir quel était le prix selon toi pour un guide pour une randonnée sur le mont Batur ? Je peux négocier sur le prix des activités aussi ?
    Merci ! 🙂

    • 10 août 2017 / 7 h 09 min

      Hello ! Merci à toi et profite bien de Bali ! Lundi, un article sur le mont Batur sort, il pourra t’aider, RDV à 10h 😉
      N’hésite pas à t’inscrire à la newsletter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*