L’humain en voyage

L’humain en voyage

Hello !

Je viens vous parler de positif, de voyage, d’humain et d’amour. Oui oui, tout ça à la fois. Parce que le voyage, c’est le bonheur, mais que sans l’humain, on n’en profiterait pas autant. Je parle d’humain, d’humanité, d’Hommes, d’autrui. Je parle d’amour un peu aussi, d’amitié, de relationnel, de sentiments et de partage.

Lorsque je dis que je voyage seule, ce n’est pas vrai. Je pars seule de chez moi, et je suis seule jusqu’au moment où je monte dans l’avion. Là, je suis avec des dizaines d’autres voyageurs, parfois je sympathise avec l’un d’eux. Puis j’arrive dans mon pays de destination, et là encore, je ne suis pas vraiment seule. Je rencontre des gens, des locaux, des expatriés, des touristes, des tourdumondistes, tellement de gens. On n’est jamais réellement seul en voyage.

J’aime l’humain, j’aime partager un instant de mon bonheur avec un autre, mélanger nos deux vies et les laisser s’entremêler pour quelques minutes hors du temps. J’aime parler, j’aime écouter, j’aime apprendre, j’aime découvrir, j’aime discuter, j’aime me taire et regarder ensemble dans la même direction, admirer ensemble ce que la nature nous offre. J’aime l’humain.

Je l’ai toujours su, mais j’avais envie de t’en parler plus en détail. Tu te rappelles certainement de mon coup de mou récent ? Eh bien c’est fini ! J’ai eu cette période de moins bien, qui m’a prise par surprise et qui m’a rendue triste. C’était la routine. Elle est meurtrière. La routine, et quelques ondes négatives de personnes à qui j’ai donné trop d’importance. J’ai mis quelques jours de trop à le comprendre, mais j’avais juste besoin de voir les bonnes personnes, de discuter, de rire à m’en faire mal à la mâchoire, de sourire jusqu’à en avoir des rides, et de vivre. J’avais juste besoin de positif, de sortir de cette routine, de faire quelque chose de presque insignifiant, mais tellement important parce que c’est quelque chose en plus que ce qu’on fait tous les jours.

Un instant de bonheur, c’est marcher sur la plage, c’est prendre un verre devant le coucher de soleil, c’est voir mes proches venir du bout du monde, tous les uns après les autres, c’est manger un morceau de camembert quand tu as quitté la France depuis presque cinq mois, c’est le sourire d’une personne dans la rue, c’est juste quelque chose en plus que les autres jours.

J’étais tellement enfermée dans ma routine que j’en avais oublié la beauté de la vie. J’avais oublié de regarder autour de moi, de sourire, de positiver. J’avais oublié le bonheur, un peu trop longtemps. J’avais oublié que j’étais à Bali, que j’étais entourée de milliers de gens souriants, positifs, différents, heureux, qui avaient tant à m’apporter. J’ai eu l’audace d’oublier ça, quelques jours, et je me suis perdue dans cette spirale.

Les rencontres, l’humain, l’autre, j’en ai besoin. Je crois qu’on en a tous besoin, ils font partie de notre voyage, de nos souvenirs, de notre vie à jamais. Cet Homme qui te fait rire quand tu es dans une situation maladroite, celui qui te sourit quand tu as peur, celui qui te propose un moment en dehors de ta routine, celui qui t’enseigne quelque chose… Ils sont tous si importants dans ton voyage, dans ton épanouissement personnel, dans ta vie. Tu ne te souviendras peut-être as d’eux dans quelques années, mais ils auront contribué à ton bonheur, à te faire devenir la personne que tu es aujourd’hui.

Chaque personne est bonne, tout le monde a quelque chose de positif à t’apporter dans ta vie. J’ai l’impression d’avoir perdu trop de temps ces dernières semaines à être malheureuse et à pleurer pour plein de raisons, au lieu de profiter du bonheur que j’avais à portée de main. On a tous nos moments moins faciles, nos coups de mou, et ce qui compte c’est de se relever rapidement pour aller vers de nouvelles aventures, vers le bonheur et vers les autres.

L’humain est presque la chose la plus importante de tes voyages. Parce que peu importe où tu iras, il sera là, il aura quelque chose à t’apporter, toujours du positif, du bonheur. Profite de chaque personne que tu rencontres, prends le positif de chacun, ici ou ailleurs, au bout du monde ou chez toi. N’oublie jamais que sans autrui, on ne serait jamais heureux, malgré ce que certains peuvent dire, nous avons tous besoin d’être aimés, de rigoler, de discuter, de partager.

 

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

8 Commentaires

  1. Emma
    8 juillet 2017 / 10 h 58 min

    Ton message est vraiment inspirant Albane. Moi, le coup de mou, je le vis en ce moment ! Ca fait un mois que je suis arrivée a Singapour pour un stage, et l’excitation de la découverte, l’excitation de débuter une nouvelle étape ici commence à s’estomper… Je ne parviens pas à rencontrer les bonnes personnes je pense; celles qui sont aussi enthousiastes que moi par la découverte de nouveaux endroits, de nouvelles personnes… Donc au final, oui, la routine s’installe, et je culpabilise de me laisser aller alors que je pourrais faire tellement de choses ici, apprendre et découvrir tellement. Comment t’y es-tu pris pour rencontrer les bonnes personnes ? Je me rends finalement compte qu’une fois en stage, une fois les études terminées ou stoppées, c’est de plus en plus dur de rencontrer du monde, du monde qui a finalement les mêmes centres d’intérêts que toi. Donc oui, comment t’y es-tu prise pour rencontrer du monde, pour avoir tes weekends occupés, et pour ne plus laisser de place à cette routine qu’on déteste finalement ?

    • 9 juillet 2017 / 12 h 28 min

      Hello Emma,
      J’espère que ça va déjà mieux. J’avais fait un article où je donnais mes conseils pour faire des rencontres en voyage, je t’invite à le (re)lire, il pourrait t’aider 🙂
      Ici non plus, je n’ai pas de vrais amis, ce ne sont malheureusement que des gens de passage, quelques mois comme moi, c’est un peu le problème de Bali, mais je ne sais pas comment c’est à Singapour ? Essaie simplement de profiter, même seule, de ne pas te poser de barrières pour n’avoir aucun regret ! Bisous

  2. Marion
    3 juillet 2017 / 16 h 53 min

    Merci pour cet article qui redonne foi en l’humanité !;)
    Cela donne envie d’aller à la rencontre des autres et de mettre sa timidité de côté 😉
    Je suis d’accord avec toi, c’est vrai que chaque personne dans le monde est unique et apporte un petit quelque chose dans notre Vie ! C’est pour cela que la différence est vraiment ce qui nous rend riche et nous fait avancer !
    Je suis contente que tu ailles mieux, Profites de tes moments à Bali, plein de bisous !

    • 3 juillet 2017 / 16 h 56 min

      Merci Marion ! C’est important d’aller vers les autres, d’aller plus loin, d’apprendre de chacun. Merci et gros bisous 😘😘

  3. 3 juillet 2017 / 15 h 54 min

    Trop chouette cet article Albane ! Il redonné foi en l’humanité je trouve, il apporte des bonnes ondes, un peu de bonheur, l’envie de partir découvrir des terres inconnues… Il m’inspire beaucoup ! Merci pour ça ! Au fur et a mesure que je te lisais il mest venu une idee: Est ce que tu pourrais faire des portraits de gens que tu rencontres/a rencontré à Bali et qui te transmettent tout ça/t’ont marquée ? Bises et plein de bonheur !!! 😘

    • 3 juillet 2017 / 16 h 00 min

      Merci Philomène !
      Eh bien j’aime beaucoup l’idée, je dois avouer que je n’y ai jamais vraiment pensé.. Après ça me semble assez compliqué, parce que ça impliquerait de rentrer peut-être trop dans ma vie privée ou dans celle des gens, mais je vais réfléchir à l’idée ! Bisous 😘😘

  4. Cassou
    3 juillet 2017 / 14 h 00 min

    Je trouve ton propos intéressant, néanmoins tu devrais éviter l’effet « liste » au sein de tes textes. J’ai tenté l’exercice de les lire à haute voix: exercice qui s’est avéré difficile. Le rythme de ton texte est perturbant car nous rencontrons parfois beaucoup de virgules (rythme accéléré), suivi d’un long morceau de phrase sans ponctuation.

    Je me permets ce commentaire car j’ai vu dans ta vidéo que tu souhaitais des commentaires plus constructifs. Si je n’ai rien à dire de particulier sur le fond, je me permets donc cette remarque sur la forme ! 😉 J’espère que cela pourra un peu t’aider!

    Bisou!

    PS: Cela se voit que tu es quelqu’un qui pardonne très facilement et croit au bonheur car simplement quelques jours après avoir eu un « coup de mou » à cause de l’humain et ses « ondes négatives » (à qui tu sembles avoir donné trop d’importance), tu prônes l’amour de l’autre… Et même de tous les autres, en disant qu’ « il aura quelque chose à t’apporter, toujours du positif, du bonheur ». C’est chouette!!!

    • 3 juillet 2017 / 15 h 34 min

      Merci pour ton commentaire. J’écris avec mon coeur, souvent aussi vite que ça me vient en tête et que je le pense. J’ai toujours écrit comme ça, et je me rends compte que si c’est très bien quand je parle de sentiments, ça peut être difficile à lire. J’ai essayé aussi de lire à autre voix après ton commentaire, et en effet, il faut s’accrocher ! Haha !

      Merci beaucoup, et encore plus pour la fin de ton message, parce que c’est exactement la personne que j’ai envie d’être et le message que je veux faire passer. Bisous 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*