Mon rapport au sport

Mon rapport au sport

Hello !

Si tu me suis depuis le tout début, tu as connu mes différentes périodes plus ou moins sportives. Aujourd’hui, je vais revenir quelques années en arrière pour te parler de mon rapport au sport, parce qu’il n’a pas toujours été le même.

Je n’ai jamais fait vraiment de sport extra scolaire, un peu de danse, de gymnastique et de basket, mais ça n’a pas duré longtemps. Je montais à cheval, depuis ma plus tendre enfance, c’est tout. Je détestais le sport, et je crois que c’était surtout à cause d’un gros complexe physique. Aujourd’hui je suis mince, mais lorsque j’étais plus jeune, au collège, j’étais plutôt maigre, et toute petite. On est beaucoup moqué de mon corps d’enfant de six ans (et le poids qui allait avec) alors que j’en avais le double. C’est quelque chose que je vivais très mal, et j’avais vraiment du mal à apprécier le sport, avant tout parce qu’il fallait se déshabiller dans les vestiaires, porter des choses plus moulantes, et que j’étais de loin la moins formée de ma classe. Toutes les filles portaient des soutien-gorge quand j’avais la même poitrine inexistante qu’en CP. Le pire était évidemment la piscine, parce qu’en plus, j’étais la seule à ne pas être réglée à cet âge. Et la deuxième raison, c’est que je n’étais absolument pas informée concernant le sport, et j’étais persuadée que faire du sport me ferait maigrir. Je ne voulais surtout pas maigrir, alors je mangeais comme dix et je ne faisais pas de sport, le moins possible, en espérant prendre un peu de poids, en vain.

Au lycée, l’avantage que j’avais, c’est que c’est nous qui choisissions les sports que l’on voulait faire pour le bac. Step, acro-gym, ultimate. Je m’en suis sortie avec un 16, il me semble, et j’avais pris l’option danse également. J’étais avec mes copines, et surtout j’avais mon premier copain, enfin mes règles et je commençais à décomplexer. Mais je n’étais toujours pas une grande sportive pour autant.

Arrivée à l’université, dans mon premier appart, je crois que j’étais l’une des seules étudiante à manger toujours aussi sainement en vivant seule. J’allais courir une fois de temps en temps, histoire de dire. Mon entourage se moquait même gentiment, parce que me voir moi, faire du sport, c’était quelque chose d’extraordinaire. Jusqu’à ce qu’un garçon me brise le coeur, et me dise ensuite que je devrais me mettre au sport. Là, j’ai commencé le renforcement musculaire. Je faisais des abdos et des squats et je ne m’arrêtais que lorsque mon corps s’écroulait. Je n’avais aucune notion mais j’avais décidé d’avoir un corps de rêve pour lui montrer ce qu’il avait pu perdre. C’est là qu’a commencé la période #motivonsnouspouruncorpsderêve, pour les plus anciens qui s’en rappelleront.

Quelques mois plus tard, je suis partie vivre en Angleterre, et j’ai rencontré Cameron, qui lui était vraiment calé en fitness, et m’a fait découvrir la salle de sport. Il m’a appris à utiliser les machines, à comprendre mon corps, à composer ma séance et j’ai vite progressé. Je crois qu’en deux mois, j’avais déjà pris quelques kilos. Enfin !

Emménagement en Allemagne, et là encore, inscription en salle, j’y allais tous les jours, minimum une heure, j’appliquais les conseils de Cameron, je continuais de me renseigner et j’alternais les cours collectifs et la musculation. C’est là que j’ai eu la période de ma vie où mon corps était celui que j’aimais le plus. J’étais sèche, évidemment, puisque je ne sais toujours pas grossir, mais musclée, j’avais enfin des formes et je me sentais femme.

Retour en France, à Angers, et je n’avais pas du tout les moyens d’aller en salle, la vie en France étant nettement plus chère. Mais j’ai acheté mon tapis, des haltères, un élastique, et j’ai enchaîné les programmes : TBC, WBG, BAS 1 et 2… J’ai évidemment beaucoup perdu en muscle parce que j’étais passée des squats avec une barre de 60kg à des squats à vide, de même pour les abdos, les jambes et les bras… Mais je gardais quand même une shape, la meilleure possible.

Et puis le drame, je suis partie à Bali haha. Là-bas, la nourriture est tout sauf saine, tout est à base de féculents et de friture. Les légumes, on oublie, et sous 30°C jour et nuit, difficile de faire sa séance quotidienne. J’ai d’abord arrêté le sport, et du coup, pris un peu de gras, je crois que j’avais pris deux kilos en trois mois (et pas de muscle), c’était plus que ce que je n’avais pas pris depuis des années. Je me baladais en maillot tous les jours, j’étais ambassadrice de la marque Carla Bikini, je n’avais pas envie d’afficher un ventre flasque et sans abdos, alors je m’y suis remise. Pour la première fois de ma vie, j’avais des micro-poignées d’amour, je crois que ça a été mon déclic. J’ai créé mes séances avec mon coloc, on faisait ça ensemble, et on finissait dans la piscine parce qu’il faisait trop chaud mais à deux, on était motivés ! Puis il a quitté Bali et j’ai enchaîne avec le programme Beautytime. Là encore, j’ai vu du résultat, et j’avais déjà retrouvé mon corps d’avant Bali en rentrant en France.

Et maintenant, je suis à Paris, et je me suis enfin inscrite en salle, maintenant que j’ai mon appartement. Ça m’avait tellement manqué, je suis vraiment heureuse de pouvoir y aller, et toujours excitée à l’idée de finir ma journée de boulot par une bonne séance. D’autant que je travaille pour une influenceuse fitness, que j’ai des tonnes de programmes gratuits à ma disposition, ce serait dommage de ne pas en profiter, et surtout de ne pas appliquer les conseils que je donne à longueur de journée !

Tu l’auras compris, je n’ai jamais fait du sport pour maigrir, c’est même tout le contraire, je veux uniquement tonifier et muscler mon corps, prendre des formes et si je peux même prendre un ou deux kilos, ce sera top ! J’ai un métabolisme très rapide, je peux perdre du poids en quelques jours si vraiment je le veux, mais j’ai du mal à prendre. Je sèche facilement, et mes muscles sont rapidement apparents. Même lorsque je ne faisais pas de sport, j’ai toujours eu un corps plutôt musclé, l’équitation sûrement.

Je détestais le sport, parce que je n’y connaissais rien, et que je ne savais pas exactement ce que j’aimerais. Mais aujourd’hui, c’est un réel plaisir d’aller à la salle, une passion, et ça me manque quand je ne peux plus me défouler comme ça. J’avais du mal à y croire quand on me disait que c’était une drogue, mais vous aviez raison ! Je crois que ce qui compte avant tout, c’est de le faire pour soi, pour sa santé mais surtout pour son plaisir. Ne faites pas comme moi, on s’en fiche de l’ex, on n’a plus rien à lui prouver. Même si j’avoue que c’est une satisfaction de savoir qu’il bave sur ton corps quand tu as réussi à devenir ta meilleure version.

Dernière chose, ne te compare pas aux autres. Inspire toi, mais ne cherche pas à devenir la même. Chacun a un corps, une morphologie et un métabolisme différents. Ce qui compte, c’est de devenir ta meilleure version, et la seule personne à laquelle tu peux te comparer, c’est le toi d’avant, parce que chaque jour, tu dois devenir meilleure qu’hier.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

22 Commentaires

  1. Emilie
    28 février 2018 / 19 h 05 min

    Hello ma belle,
    Super article encore une fois !
    Est ce que tu aurais un programme gratuit à me conseiller pour me muscler ? Car je suis assez fine et j’aimerais vraiment prendre du muscle !
    Bisous ma belle 😘

    • 28 février 2018 / 22 h 19 min

      Coucou ma biche,

      Gratuit, les BAS de Sissy Mua 🙂 Bisous

  2. 26 février 2018 / 15 h 31 min

    si seulement j’avais le même rapport au sport… j’ai de gros soucis de dos et à part le dos crawlé je ne peux rien faire d’autre sans me blesser un moment ou un autre!

  3. 25 février 2018 / 20 h 29 min

    Je me rappelle quand tu as commencé à faire du sport en Angleterre et en Allemagne dans tes vidéos. Ça me motivait beaucoup à en faire. 🙂
    Et puis, à travers cet article, j’ai reconnu les étapes de ta vie que tu montrais en vidéo. Bref, tout ça pour te dire que ton blog évolue et je te souhaite une bonne continuation dans tes projets.

    • 26 février 2018 / 17 h 04 min

      Oh tu me suis depuis longtemps haha ! Merci 🙂

  4. 23 février 2018 / 9 h 55 min

    bravo pour tout ce parcours
    moi j’avoue que je commence à apprivoiser un peu le sport a 37 ans , il n’est jamais trop tard
    et j aime ta conclusion car en effet on est tous différents

    • 23 février 2018 / 12 h 17 min

      Non, jamais trop tard ! Eclate toi 🙂

  5. 22 février 2018 / 22 h 44 min

    je n’ai jamais vraiment aimé le sport. J’en fais quand je veux perdre un peu de poids et parce que je sais qu’il faut en faire.
    Ton histoire de piscine m’a fait sourire. Moi j’etais un peu complexé mais parce que j’avais trop de forme en comparaison aux autres et je me cachais tout le temps et puis un jour je me suis surprise a voter pour la piscine, car je pensais que si je m’affronter à mes peurs..les choses iraient mieux apres

    • 22 février 2018 / 22 h 46 min

      C’est beau, c’est une jolie morale !
      Bisous

  6. 22 février 2018 / 17 h 58 min

    Je déteste et j’ai toujours détesté le sport. Pourtant je sais que c’est bon pour la santé mais c’est plus fort que moi. Bon j’ai une copine qui me force un peu à aller marcher, heureusement…

    • 22 février 2018 / 18 h 16 min

      Roooh même pas un sport qui te plaît ? Bisous

  7. 22 février 2018 / 17 h 41 min

    pas du tout sportive oupssss mais j’imagine qu’on devient vite accroc

    • 22 février 2018 / 17 h 55 min

      Mais oui ahah, allez 😛

  8. 22 février 2018 / 17 h 24 min

    Pour ma part, je ne suis pas une sportive tout court mais je pense que la marche quotidienne que je pratique pour me déplacer est en soi du sport 😉

    • 22 février 2018 / 17 h 55 min

      C’est déjà du sport haha 🙂

  9. 22 février 2018 / 16 h 15 min

    Coucou,
    Pour ma part je ne suis pas une grande sportive mais je fais du sport plusieurs fois par semaine pour m’entretenir 🙂
    Bravo pour ton parcours en tout cas !
    Des bisous ^^

  10. 22 février 2018 / 14 h 23 min

    Je n’ai jamais été sportive. Mais peut-être qu’un jour j’apprendrais à aimer me bouger tout comme toi. en tout cas, rien à voir, mais j’aime bcp ton tatouage avec la carte du monde.

    • 22 février 2018 / 14 h 24 min

      Merci beaucoup 🙂
      Je crois que quand on commence, on devient vite accro !

  11. 22 février 2018 / 14 h 14 min

    Coucou, j’ai bien aimé ton parcours, dans quelques passages je me reconnais pas mal.
    Il est vrai que c’est pas bien de se comparer aux autres c’est ce qu’on fais le pire en sport ! Merci pour ton partage

    • 22 février 2018 / 14 h 23 min

      Merci ma belle, à très vite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*