Nyepi, le nouvel an balinais

Nyepi, le nouvel an balinais

Hello !

Je vous ai parlé de Melasti, qui était samedi, en vous disant que cette cérémonie arrivait trois jours avant Nyepi. Mais peu d’entre-vous savent ce que ça veut dire. (Si vous me suivez sur snapchat, je vous en avais parlé en long en large et en travers, mais tout le monde ne me suit pas là-bas, et c’est plus parlant ici en photos !)

Nyepi, c’était mardi 28 mars (pour cette année 2017), et c’était le nouvel an balinais, nous sommes entrés en l’année 1939. Je vous ai déjà dit à quel point les traditions balinaises étaient différentes des traditions indonésiennes (même si c’en est une partie), et là encore, on le voit avec un calendrier différent de celui utilisé dans le reste du monde (ou presque), basé sur le calendrier Saka.

Le nouvel an à Bali ne se passe pas de la même façon que chez nous. Ne vous attendez pas à faire la fête et souhaiter de jolies choses à vos amis à minuit. Ici, on fête Melasti trois jours avant, puis les Ogoh-ogoh la veille (lundi soir donc) pour cette journée appelée Pengrupukan, et enfin le jour du silence pour Nyepi. Les croyances hindoues et balinaises sont riches et tellement intéressantes, elles valent le détour !

Durant la nuit de Pengrupukan, les balinais hindouistes transportent des figures de papier mâché plutôt effrayantes à bout de bras, dans les rues de Bali et tournent en rond dans les plus gros carrefours. On y voit également des spectacles de danse, des chansons effrayantes. Le but de cette soirée est de faire peur aux esprits. Les balinais font un maximum de bruit, les enfants font exploser des pétards, le but est vraiment de faire du bruit, de repousser les mauvais esprits et de les effrayer, également avec des torches allumées, de la musique très bruyante et principalement des percussions.

Une fois les mauvais esprits repartis, les balinais veulent s’assurer qu’ils ne reviendront pas et ne veulent surtout pas les tenter à ça. Alors c’est Nyepi, le jour du silence, qui porte merveilleusement bien son nom. Durant vingt-quatre heures, de six heures à six heures le lendemain, l’île de Bali doit apparaître comme morte au reste du monde. Il est formellement interdit de sortir dans les rues ou sur les plages, chacun doit rester enfermé chez soi, dans son hôtel… La lumière est interdite également, même une bougie ou quelconque source lumineuse vue de l’extérieur est interdite. Etant donné que le soleil se couche à 18h30 ici, vous pouvez quand même allumer quelques bougies, mais il faut fermer les volets et rideaux et s’assurer qu’on ne voit rien depuis la rue. Il est également interdit de faire du bruit. Pour écouter de la musique, ce sera avec des écouteurs, pour regarder un film également. Vous pouvez parler mais pas crier, et évitez de parler trop fort. Même si les puristes vous diront de ne pas parler du tout…

Faire du sport, travailler, prendre du plaisir, tout ça est interdit. Même si objectivement, derrière vos rideaux fermés, personne ne le saura… Certains iront jusqu’à jeûner durant ces vingt-quatre heures. Mais la plupart des balinais font des provisions la veille (on voit d’ailleurs les prix augmenter avant Nyepi).  Alors on fait quoi, si on ne peut pas faire tout ça ? Les balinais prient et méditent, toute la journée. Mais vous pouvez aussi bien vous baigner dans votre piscine, passer une journée au calme et regarder des films, bronzer, lire un bon bouquin, en profiter pour mettre à jour votre journal de bord… Ce que vous voulez tant que ça reste calme et silencieux.

Une fois la nuit tombée, le ciel est clair et vous pourrez admirer les étoiles. C’est un moment magique, car vous ne verrez autant d’étoiles qu’à Nyepi, tout simplement parce qu’il n’y a pas de pollution ce soir-là. Après une journée sans un seul moteur d’allumé sur l’île (même les ports et l’aéroport international sont fermés ce jour-là, aucun moyen d’entrer ou de sortir de Bali), les nuages se font rares et l’air est pur. Est-ce que vous imaginez, une journée de Nyepi dans le monde entier ? Oui, l’économie en prendrait un coup, mais la planète irait tellement mieux !

Je suis plus que reconnaissante d’avoir pu vivre ce moment ici et je pense que c’est une belle expérience pour tous les touristes qui auraient la chance d’être à Bali pendant Nyepi. Beaucoup choisissent de partir sur d’autres îles telles que Lombok ou les îles Gili, pour ne pas perdre un jour de vacances, mais je pense qu’ils ont tort. On ne perd rien, on apprend à vivre différemment et c’est tellement enrichissant de découvrir une culture si différente.

Suivre:
Partager:

8 Commentaires

  1. Noann
    10 avril 2017 / 20 h 12 min

    encore une fois tu m\’en fais apprendre un peu plus sur cette culture balinaise ! c\’est tellement incroyable que la religion soit si présente dans leur vie quotidienne, et ce pour tous le monde ! l’hindouisme doit être si intéressant à découvrir, une religion qui respire la simplicité et la joie de vivre.
    et tes photos sont toujours magnifiques !

    • 11 avril 2017 / 1 h 49 min

      Merci ! C’est vraiment une culture et une religion magnifiques ! et si riches… j’aime tellement !

  2. Philomène Ferreux
    3 avril 2017 / 15 h 12 min

    Cette culture a tellement l’air différente de la nôtre et celle d’autres pays. Ça devait vraiment être impressionnant de vivre cela, en vrai!
    Ces articles sur la culture balinaise sont tellement intéressants!
    A bientôt ♥

  3. Justine
    1 avril 2017 / 18 h 11 min

    Merci pour ce cours de culture 🙂
    C’est super intéressant !
    Ca doit être géniale à vivre !
    La photo du ciel est éblouissante !!
    Merci pour cet article hâte de lire le prochain 😀

    • 2 avril 2017 / 2 h 03 min

      Merci beaucoup ! Je suis contente que ça te plaise 😘

  4. Morganegds
    31 mars 2017 / 10 h 57 min

    Sublime article, tu expliques vraiment bien la chose et c’est vrai que ce doit être marquant le contraste entre la veille au soir ou le bruit est à l’honneur et le lendemain ou le silence prend le relais ca doit être assez « impressionnant à vivre ». Cette culture balinaise est si différente et intrigante pour nous français c’est vraiment super ces petit bonus culturel que tu nous fait partager ! Merci

    • 31 mars 2017 / 11 h 20 min

      Encore merci Morgane ! Je suis tellement fascinée par tout ce que je vois ici, j’ai envie de le partager et c’est un plaisir de voir que tu es toujours là pour lire et commenter ! J’espère continuer à faire voyager les gens, c’est mon but avec ce blog !
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*