Voyager en solo

Voyager en solo

Hello !

Aujourd’hui je vous parle du voyage en solo, parce que c’est visiblement un sujet qui vous intéresse, et dont j’aime parler. Je suis beaucoup plus souvent partie seule qu’avec des gens, je suis même quasiment toujours partie seule, et j’aime ça.

Avant tout, je dois vous dire que je ne ne fais aucune différence entre les voyageurs et les voyageuses. Pour moi, un homme est égal à une femme, et ce n’est pas plus difficile de voyager en solo quand on est une femme. Beaucoup ont peur de ça et font une différence. Si on choisit de partir en solo, pour une semaine, un mois, un an ou plus, que ce soit dans un pays ou dans vingt, c’est qu’on est courageux, aventurier, et qu’on saura dire non. Homme ou femme, on est face aux mêmes dangers, il suffit de faire marcher son bon sens et de s’écouter, ne pas se mettre soi-même en danger, ne pas hésiter à quitter une situation où on se sent mal. Il ne faut pas avoir peur de tout, mais faire attention à soi, et ça s’applique aussi bien aux hommes qu’aux femmes.

 

Pourquoi voyager en solo ?

SE RETROUVER

La première raison de voyager, selon moi, c’est pour se retrouver. Le voyage est comme une drogue pour moi, je ne suis pas faite pour rester au même endroit, je me lasse au bout de quelques mois et j’ai besoin de voir autre chose, de partir. Loin, ou moins loin, mais de découvrir quelque chose de nouveau, sortir de ma zone de confort. Je supporte très mal la routine, et j’essaie d’ailleurs de ne pas en avoir. Le fait de voyager, de partir, me permet de me retrouver. Je me sens mieux quand je sors de cette routine, de cette zone de confort. Je me sens exister, je me sens vivante, et c’est la première raison pour laquelle j’ai besoin de voyager.

Le fait de partir en solo permet de se retrouver vraiment, puisqu’on est obligé de s’écouter. Si on est seul, on fait ça parce que c’est ce qu’on a envie de faire, on part là parce que c’est là qu’on a envie d’aller. On écoute notre coeur et nos envies, nos peurs aussi, mais surtout on découvre qui on est réellement au plus profond. Ou on retrouve, plus qu’on ne découvre. C’est important, pour moi en tout cas.

NE FAIRE AUCUNE CONCESSION

Ton frère, ta cousine, ta meilleure amie, ton copain d’enfance, l’amour de ta vie… Tu les aimes à la folie, tu as envie de partager des tonnes de choses avec eux, je n’en doute pas. Moi aussi. Mais pas mon voyage, pas celui-ci en tout cas. Partir à plusieurs, c’est devoir faire des choix et des concessions. Il y aura forcément un moment où l’autre te dira qu’il n’a plus très envie de faire ça, qu’il préfèrerait faire ça… Il y aura aussi ce moment où tu voudras rencontrer des gens, mais que finalement pourquoi se pousser à le faire alors que vous êtes déjà deux ? Et puis le moment où ton compagnon de voyage sera malade suite à une mauvaise indigestion, et que toi tu n’as pas envie de t’occuper de lui, tu as envie d’aller visiter le temple que vous aviez prévu de faire. Et puis il rêve de faire ce treck, mais tu n’aimes pas marcher, tu préfèrerais une après-midi plage pour perfectionner ton bronzage.

Partir en solo, c’est s’assurer de faire ce qu’on veut, quand on veut, comme on veut, avec qui on veut. Dit comme ça, ça fait rêver, mais c’est vrai que c’est le meilleur moyen de vivre le voyage de ses rêves. Pas de concessions, pas de choix. Pas de problème de budget non plus, parce qu’il y en a toujours un des deux qui est prêt à mettre plus que l’autre. Celui qui a moins de moyens est déçu de ne pas pouvoir faire ci ou ça, et celui qui en a plus est déçu de devoir se priver de quelque chose qu’il touchait du bout des doigts. Du cou vous vous disputez, vous vous en voulez inconsciemment, bref, c’est mieux de partir en solo 😝

PERSONNE NE POUVAIT/VOULAIT PARTIR

Il y a aussi ceux qui partent en solo, un peu par défaut. Tu es prêt(e) à partir pour ton plus grand rêve, tu as mis ce qu’il fallait de coté, tu as préparé ton backpack, dessiné ton itinéraire sur une carte, c’est parti ! Ah oui mais la copine avec laquelle tu devais t’envoler n’a finalement pas eu ses vacances comme elle voulait, ou n’a pas mis assez de coté, ou a trop peur, ou je ne sais quelle excuse. Est-ce que toi aussi, tu vas utiliser cette excuse pour rester là où tu es et ne pas vivre tes rêves ? Non. Ce voyage est prêt dans ta tête, alors pourquoi l’annuler ? A deux ou en solo, tu vivras tes rêves. Et pour tout ce que j’ai cité avant, tu verras que c’est cool d’être en solo !

 

Quels sont les inconvénients du voyage en solo ?

DEUX FOIS PLUS DE MOTIVATION

Oui, c’est cool d’être en solo, mais il y a quand même quelques inconvénients. De minuscules inconvénients. Mais je te préviens quand même, au cas où… Quand on voyage en solo, il faut vraiment beaucoup plus de motivation. Déjà, pour partir, parce que tout le monde te dira que c’est dangereux, et la décision sera peut-être difficile à prendre… J’en ai parlé dans cet article.

Mais aussi durant le voyage. Tu devras t’accrocher, parce que tu seras parfois fatigué(e), et que tu te diras peut-être que tu préfèrerais rester au lit une heure de plus, mais ça pourrait gâcher la dernière journée qu’il te reste. Et c’est à ce moment là que la motivation doit être présente. J’ai eu le cas lors de mon voyage à Bangkok, où j’avais prévu de visiter deux temples dans la journée, et que sous les 35° de la Thaïlande, j’ai eu un coup de fatigue à la fin du premier, et que j’ai vraiment hésité à faire le deuxième. Mais au fond de moi, j’ai puisé la motivation nécessaire et je ne regrette pas.

Si j’avais été avec quelqu’un, j’aurais aussi été fatiguée, mais je n’aurais peut-être pas osé le dire, ou alors on m’aurait répondu qu’il fallait le faire pour ne pas regretter.. La question ne se serait pas posée. Là, c’était à moi de me battre contre moi-même pour le faire, malgré mon corps qui me disait de m’arrêter et de dormir. Je ne regrette pas, c’était magique. Mais c’est parfois difficile de trouver la motivation, même d’aller simplement manger solo dans un restaurant. Voyager en solo demande deux fois plus de motivation, il faut le savoir.

PEUR DE RIEN

Ce n’est vraiment vrai non plus. Evidemment, tout le monde a le droit d’avoir peur, c’est normal et humain. Mais en voyageant en solo, il faut quand même être un peu aventurier sur les bords, parce que personne ne pourra te pousser à faire ci ou ça, comme je l’ai dit juste avant. Il faut oser faire ce que tu veux, parce que c’est pour toi que tu le fais.

Tu ne peux pas te permettre d’avoir peur de parler en anglais, ou dans n’importe quelle langue, tu ne peux pas non plus te permettre d’avoir peur de parler à des inconnus, parce que tu n’auras pas le choix. Tu n’as personne sur qui te reposer, c’est toi ou personne.

Si comme moi tu n’as jamais conduit un deux-roues, tant pis si ça te fait peur, tu prends le scooter parce qu’en Asie c’est comme ça, et aussi parce que tu ne peux pas te permettre de tout faire en taxi, et tu le fais. Tu tombes une fois, deux fois, tu te fais mal, tant pis. Tu n’as pas le choix, alors tu oublies ta peur et tu remontes ! Tu tentes des expériences inédites, tu repousses tes limites, tu fais du surf malgré ta peur des vagues, tu prends ta douche même s’il y a un espèce de gros cafard qui te regardes… Tu le fais parce que tu n’as pas le choix, de toutes façons !

Evidemment, quand je dis peur de rien, je parle d’aventure, pas de danger. Ne te mets jamais en danger, si tu ne te sens pas en sécurité dans un endroit, avec une personne, sors de cette situation ! Quitte cet endroit, trouve une excuse pour laisser cette personne sur place, peu importe. Ecoute-toi, et même si tu dois repousser tes limites, tu ne dois pas te mettre en danger !

SOLITUDE

Ça, c’est la période un peu dure du voyage, par laquelle on passe tous, ou presque je pense. Il y a forcément un moment où tes proches te manquent, tu deviens un peu chauvin et telle ou telle chose de ton pays te manque… Mais je ne parle pas vraiment de ça, je sais qu’en général, cette période arrive au bout de huit mois pour moi, je n’y suis pas encore pour ce voyage.

Evidemment, on rencontre des gens durant nos voyages, c’est important, et on le fait même encore plus quand on est en solo. Je vous en avais parlé dans cet article. Mais il y a aussi des moments où on est seul(e), où on en a besoin même. Pour se retrouver, pour ne pas faire de concessions, et pour tout ce que j’ai évoqué avant.

Et il y a des moments où finalement, on aimerait bien partager ça avec quelqu’un. Ce paysage de coucher de soleil, ce moment de fierté parce que « je l’ai fait », ce repas absolument délicieux… Ce serait cool d’avoir quelqu’un avec qui vivre ça. Quelqu’un qu’on aime et qu’on connaît, pas juste un backpacker rencontré deux semaines plus tôt dans une auberge. Il est super cool, on rigole bien, mais on n’est pas encore assez proches ni suffisamment intimes. Tu aurais bien voulu, finalement, que ton frère soit là, maintenant.

Oui, je pense qu’on passe tous par toutes ces phases, et que c’est normal. Ce qui compte c’est de ne pas se morfondre, de sortir et de continuer ce voyage, de ne pas se poser mille questions, de ne voir que le positif et de manger une tablette de chocolat pour oublier si besoin, et parce que c’est Pâques (c’est pas grave pour le bikini-body, j’irai faire du surf demain, ça brûle des calories !)

 

Et les avantages du voyage en solo ?

VIVRE AVEC LES LOCAUX

Je pense que voyager en solo, c’est le meilleur moyen de s’intégrer avec les locaux. Oui, tu vas aussi tomber sur la communauté d’expats qui parlent ta langue et tu seras bien content(e) qu’ils soient là dans certains moments. Mais tu auras aussi envie d’apprendre quelques mots de la langue locale, d’en savoir plus sur les coutumes, la culture… Et ça, même si tu lis tous les guides que tu trouveras en librairie et sur internet, ce ne sera jamais aussi intéressant que si tu demandes directement à un autochtone. Il t’en dira peut-être moins ou il l’arrangera à sa sauce, mais c’est toute la magie de l’histoire.

Ce partage de connaissances, de sourires, de langues, d’un repas traditionnel… C’est magique ! A plusieurs, c’est souvent plus difficile à trouver, quoi qu’à deux, c’est faisable. Mais seul, tu es intégré à la famille de ces locaux comme si tu avait toujours vécu là, ce seront les meilleurs moments de ton voyage.

BIENVEILLANCE

Tout le monde a toujours peur que ce soit plus dangereux de partir en solo, mais je ne me suis jamais sentie autant en sécurité que dans mes voyages toute seule. Les gens, quand ils voient que tu es seul(e), ils viennent vers toi. Quelque part ils t’admirent de voyager en solo, alors ils te posent mille questions. Je ne compte pas le nombre de fois où on m’a proposé d’intégrer un groupe en soirée parce que j’étais seule à ma table dans un bar ou restaurant. Les gens sont bienveillants.

Ça me fait toujours rire cette phrase « Viens avec nous ou tu vas finir avec des inconnus », je réponds toujours « Vous aussi, vous êtes des inconnus ! », et j’accepte. Les gens oublient vite qu’on ne se connaît pas, parce que le fait de voir une personne seule donne l’instinct de vouloir la protéger, pour la trèèèès grande majorité des gens. On me demande si je suis seule, si je vais bien, si je veux manger quelque chose, boire un verre d’eau…

Rappelez-vous quand à mon arrivée à Bangkok on m’a volé tout mon argent et tous mes papiers, un homme dans la rue m’a payé le taxi pour aller jusqu’au commissariat de police, ça coûtait probablement un dixième de son salaire, mais il m’a vue perdue et seule, la question ne s’est pas posée pour lui. Je ne compte pas non plus le nombre de personne à l’auberge qui m’ont proposé de me prêter de l’argent, la réception qui m’a aidée à imprimer tous mes papiers sans un centime pour refaire mon passeport… Tous ces gens absolument bienveillants parce que j’étais seule. Toute cette gentillesse qui aurait aussi existé si j’avais été avec quelqu’un, mais que je n’aurais même pas remarquée.

LA MEILLEURE EXPERIENCE DE TA VIE

La meilleure chose dans ce voyage en solo, c’est que ce sera la plus belle expérience de ta vie. Ce sera ça, que tu as envie de refaire encore et encore. Ce voyage, ce sera celui qui fera rêver tes enfants plus tard, parce que tu leur raconteras avec des étoiles dans les yeux. Tu imagines, cette fierté de dire « je l’ai fait ! » ?

Tu pourras dire que tu es parti, malgré toutes tes appréhensions, que tu as sauté le pas, que tu as repoussé tes limites, oublié tes peurs, que tu as découvert qui tu étais et appris à t’aimer et t’écouter. Tu pourras dire que tu as fait des tas de belles rencontres, que tu en as appris sur chaque culture, que tu as parlé un peu dans chaque langue. Tu pourras dire que sur la Terre entière, des gens t’ont aidé(e) et ont été adorablement bienveillants, que tu as eu deux fois plus de motivation que les autres, que tu as vaincu la solitude et que tu as appris de tout.

Tout ce que tu auras fait, vu, entendu, dit durant ce voyage t’aura permis de changer, de devenir une meilleure version de toi-même. Tu auras mûri, grandi, changé, vieilli, appris tellement en quelques jours, mois, années… Cette expérience aura fait de toi une autre personne dont tu dois être fier(e) ! Voilà, pourquoi ça valait le coup d’avoir peur et de passer par ces quelques inconvénients du voyage en solo.

 

Suivre:

12 Commentaires

  1. Morganegds
    17 avril 2017 / 18 h 29 min

    Ton article est tellement inspirant, si complet et tellement légitime car tout ça tu l’as vécue ! Merci 😊

    Meme si je pense ne pas avoir la force psychologique pour partir seule cet article ma vraiment donner envie mais vu mon caractère je suis quasi sur que je n’y arriverai pas ! Apres je compte bien pour autant voyager le plus possible mais pour ma part accompagné des personnes que j’aime !

    • 18 avril 2017 / 2 h 09 min

      Merci ! En effet ça dépend du caractère aussi, meme beaucoup ! Il ne faut pas le faire si tu n’en as pas envie, profite autrement ! Gros bisous 😘

  2. Alice Prz
    17 avril 2017 / 9 h 22 min

    Merci beaucoup pour cet article toujours plus enrichissant ! Et qui me pousse à voyager seule 🙂 apres je ne sais pas si j’aurai le courage mais je vais deja passer 1an « seule  » en australie, sans attaches et connaissances au début:) Ca va être un sacré challenge 😘👌🏻🙈🤗❤️

    • 17 avril 2017 / 9 h 27 min

      C’est déjà un voyage seule ce que tu vas faire 🙂 tu vas adorer ! Gros bisous 😘

  3. 16 avril 2017 / 21 h 26 min

    Ca me rappelle l\’année dernière, j\’étais en première et j\’ai eu un stage à faire, en restauration. J\’ai été sélectionnée dans un restaurant à l\’autre bout de la France, j\’étais seule dans une chambre, je devais manger seule au restaurant, me balader seule…difficile à 16-17 ans…et les gens étaient tous adorable , m\’aidais, me souriait dans la rue. Je suis ressortie grandie de cette expérience, et ça me donne vraiment envie de me retrouver à nouveau dans cette situation, où tout repart à zéro.
    Ton article m\’a rappelé la chose la plus plaisante d\’être solo : le fait de ne pas faire de concession. Rien ne m\’obligeait de faire telles ou telles choses, personne de me l\’interdisait non plus !

    • 17 avril 2017 / 2 h 58 min

      C’est exactement ça, il y a forcément des plus et des moins mais c’est une belle experience ! Gros bisous 😘

  4. Marion
    16 avril 2017 / 21 h 07 min

    Hello !

    J’ai beaucoup aimé ton article et ça tombe pile poil car je suis actuellement en première voyage solo comme je voulais le faire depuis quelques mois. J’ai tellement eu peur hier soir en prenant le bus, je voulais tout abandonner, j’avais envie de vomir, mais je l’ai fait quand même et je viens de passer ma première journée en solo dans une ville étrangère. Je ne me sens plus aussi stressée qu’avant, le plus dur a été de partir enfait, une fois lancée on profite à fond !
    Il me reste deux jours et demi mais je sens déjà que je me souviendrais toute ma vie de ce voyage !

    • 17 avril 2017 / 2 h 57 min

      C’est tellement génial ma belle !! En effet, le plus dur c’est de prendre la décision ! Profite du peu de temps qu’il te reste, je suis sûre que ce n’est pas le dernier ! Tu vas t’eclater ! Gros bisous et j’attends un petit mail recap de ton voyage à la fin 😘

  5. 16 avril 2017 / 13 h 46 min

    Article très intéressant. Tu as supprimé tout ce qui est à propos de la mode et la beauté, ça ne t’intéresse plus ?
    En tout cas, on voit bien vers quoi ton blog se profile : les voyages et c’est tout aussi bien 🙂
    Bisous

    • 16 avril 2017 / 18 h 12 min

      Oui, ça fait un petit moment maintenant 🙂 Merci !

  6. Manon Cvar
    16 avril 2017 / 11 h 35 min

    Super article. Qui fait réfléchir😁😁
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *