La pire période de ma vie a été ma plus belle leçon

La pire période de ma vie a été ma plus belle leçon

Hello !

Tu l’as déjà lu dans le titre, je veux te parler d’une période bien sombre de ma vie, la pire. Je ne t’en parle pas pour mettre en avant le négatif mais plutôt tout le positif que m’a apporté cette période difficile. Je suis quelqu’un qui aime voir le positif plutôt que le négatif. Je pars du principe que si 3 choses vont mal, je dois en trouver 4 qui vont bien pour faire pencher la balance du bon coté. 

Il y a deux ans maintenant, je me sortais de cette période qui a été la plus dure de toute ma vie. A seulement 23 ans, je peux assurer que c’était la pire et que jamais je ne vivrai pire. C’est simple, si je devais traverser quelque chose de plus difficile, je ne resterais pas en vie. Très honnêtement, je crois que la mort aurait été une meilleure option, parce que je suis quelqu’un qui n’a pas peur de mourir mais qui a peur de souffrir. 

Aujourd’hui, j’ai tellement appris, vécu et muri en deux ans. J’ai traversé une période de dépression, quelques jours en psychiatrie, des tentatives de suicide et seule l’envie de mourir m’animait, j’ai vécu des violences physiques, morales et sexuelles. J’ai arrêté de croire en l’humain, arrêté de croire en moi et je me suis détestée plus que j’ai détesté mon bourreau. J’ai vécu l’enfer. 

Peut-être que c’est pour cette raison que la mort ne me fait pas peur, je ne crois pas au paradis ni à l’enfer, ils sont déjà sur Terre. Tout est une question de point de vue et de ce qu’on a envie de voir à travers le monde. 

J’aurais envie de dire que j’ai eu besoin de temps pour me remettre, parce que la reconstruction m’a paru une éternité comparé à la vitesse de destruction à laquelle j’ai pu faire face, parce qu’encore aujourd’hui j’ai des séquelles qui m’empêchent de faire confiance ou d’aimer autant que je le voudrais, qui m’empêchent de m’aimer et certainement aussi d’être aimée. 

Mais en même temps, je crois que cette reconstruction est allée très vite, incroyablement vite. Bali a été ma reconstruction, mon nouveau départ. Beaucoup ne comprennent pas le lien que je peux avoir avec cette île mais elle a vraiment été ce qui m’a sauvée. A Bali, j’ai arrêté de survivre, j’ai réappris à vivre. J’ai arrêté d’avoir peur, j’ai appris à refaire confiance et à aimer à nouveau. J’ai appris à respirer et rire sans me mentir à moi-même. J’ai presque eu peur de mourir parfois, ou plutôt de ne pas avoir assez de temps pour vivre. J’ai perdu l’envie de mourir, en tout cas. 

Aujourd’hui, avec le recul, je peux dire que cette période atroce a été ma plus belle leçon de vie. Frôler la mort m’a permis de me rendre compte de la valeur de la vie. La violence à laquelle j’ai dû faire face m’a appris à me méfier des mauvaises personnes et à m’entourer uniquement de celles qui voulaient mon bonheur. Le fait d’avoir été complètement détruite m’a permis de me reconstruire en partant de zéro et de créer la personne que je voulais être. 

Je ne regrette pas ce que j’ai pu vivre et les choix que j’ai pu faire. Si c’était à refaire, je le ferais différemment, mais ça ne sera pas à refaire, la vie ne laisse pas de seconde chance, je l’ai compris et c’est pour cette unique raison que je m’efforce de la vivre le mieux possible maintenant. 

Je crois que peu importe ce qu’on vit, on ne doit pas avoir de regrets, on doit apprendre à aimer sa vie avec ses défauts, on doit d’efforcer de voir le positif et de le faire passer devant le reste. On doit tirer des leçons du passé. Je n’ai pas vécu le pire, je sais que bien des gens vivent dix, cent, mille fois pire que moi. C’est pour cette raison que je n’ai pas le droit de me plaindre. J’ai été battue par l’homme que j’aimais. J’ai été violée. J’ai été internée en psychiatrie. J’ai tenté de mettre fin à mes jours. Mais deux ans plus tard, je suis en vie. J’ai réalisé pas loin d’une dizaine de rêves depuis cette période. J’ai rencontré des gens qui veulent me voir heureuse. J’aime ma vie. C’est assez fou d’en arriver à se dire ça. J’aime ma vie. 

Tout ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort. Je me demande encore comment je suis sortie vivante de cette épreuve, mais je sais surtout comment j’en suis sortie grandie et tellement forte. Faites de vos faiblesses des forces, prenez chaque erreur comme une leçon, faites de chaque période difficile un tremplin vers vos rêves et votre bonheur. 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

8 Commentaires

  1. Bignon
    12 juillet 2018 / 22 h 26 min

    Coucou Enabla je te laisse un commentaire juste pour te dire que je suis sur YouTube sur touts tes résaux sociaux et que je t’adore énormément et tu es génial

    • 13 juillet 2018 / 10 h 28 min

      Merci beaucoup ma belle ❤️

  2. Alizée
    12 juillet 2018 / 19 h 33 min

    Ton texte me touche car je me reconnais un peu dans ce que tu écris. Certes, j’ai connu moins pire que toi mais suite à une épreuve difficile moi aussi j’ai voulu mourir, je me suis mutilée pendant une longue periode, et je n’avais plus confiance en personne.. L’amour de ma vie m’a sauvè de tout ça. Je lui dois tout. Il a su prendre le temps, je me suis livrée à lui. Mais encore aujourd’hui j’en garde des séquelles. Non seulement au niveau des relations dans mon couple mais aussi dans la vie de tous les jours.. J’ai peur. Bien souvent les gens ne comprennent pas, évidemment.
    Alors bravo. Bravo d’y être parvenue et d’être forte comme tu l’es. Profite de la vie et savoure chaque moment !
    Bisous.

    • 13 juillet 2018 / 10 h 27 min

      Ma biche, il n’y a pas vraiment pire ou moins pire, si toi tu as été détruite par cette épreuve, c’est pire que tout. Il ne faut pas comparer à ce que j’ai vécu ou ce qu’ont vécu les gens. Je te souhaite de te reconstruire entièrement et de pouvoir refaire confiance, évidemment tu n’oublieras pas et tu auras encore mal parfois, mais tu verras que tu peux être heureuse. Bisous

  3. nicolas
    12 juillet 2018 / 16 h 57 min

    Coucou,
    Ton article me touche beaucoup, ça me fait toujours un pincement au coeur quand je lis ce qu’il t’est arrivé. Malgré les épreuves tu t’es reconstruite d’une superbe façon et te voir épanouie maintenant (même s’il te manque toujours ce petit quelques choses que tu attends avec impatience ^^ ) me fait toujours sourire car je suis content pour toi. Se relever après tous les croches pieds que nous fait la vie est dur mais en retenir la leçon est plus difficile mais tellement plus épanouissant.
    Bref continue ton petit bonhomme de chemin comme maintenant, je suis sur que le bonheur est pas loin (mais attention reste pas le nez en l’air trop longtemps sinon tu ne verras pas les croches pieds hein haha)
    Nicolas

    • 12 juillet 2018 / 18 h 38 min

      Merci pour ton message, j’aime beaucoup ta métaphore haha !

  4. 12 juillet 2018 / 14 h 07 min

    Coucou Enabla,
    je ne pence pas que tu te plein mais que tu raconte un moment de ta vie! La vie est difficile et encor plus quand ont est avec des personnes toxique. Je ne pence pas qu’il y ai une seul personne dans ce monde qui ai le monopole pour se peindre! Même si il y a pire, je pence qu’il faut faire face à la réalité et se plaindre et un moyen d’extériorisé, de trouver du soutien voire même des solutions!
    Je ne pence pas que tout ce qui nous tue pas nous rend pas ford! Quelque fois, ça renforce nos peur et nous enferme dans un cercle infernal! Si un jour, quelqu’un viendrait te voir pour faire connaissance, comment tu réagirais? Est-ce que tu es ouvert pour commencer une nouvelle relation? Si non, qu’est-ce qui t’en empêche? Je te demande pas de me répondre à ces question mais de te répondre à toi même! Parfois, il faut savoir se poser les bonnes question pour avancer!

    Je t’adore 💚 Gros bisous 😘

    • 12 juillet 2018 / 18 h 41 min

      Je suis sûre que ton message part d’une bonne intention mais je le trouve très négatif. Je ne vis pas dans le passé et c’est ce que j’essaie de faire passer à travers cet article. J’ai tiré de belles leçons de ce qui m’est arrivé et je suis plus forte aujourd’hui. J’ai toujours autant de facilités à faire confiance et je fais toujours confiance à tout le monde. Je me fais toujours avoir aussi, mais je le prends plus facilement. Je suis parfaitement prête pour une relation, merci de t’en inquiéter. Je n’ai pas de problème avec moi-même et je suis un peu déçue que tu ne l’aies pas compris au coeur de cet article et que tu voies les choses avec tant de négativité quand je ne vois que le positif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.