La plus belle vue de Bangkok

La plus belle vue de Bangkok

Hello !

Je vous emmène au dessus de Bangkok, cette ville de lumière, cette ville qui ne s’arrête jamais de vivre. Je vous montre la plus belle vue de BKK, celle qui te laisse des images que tu n’oublieras jamais. Celles que tu ne sais pas capturer avec ton appareil photo, parce que le temps d’exposition est incroyablement long, que c’est dans un bar alors on te bouscule tout le temps, et que ça fait des photos floues. Ces images qui ne sont belles qu’en vrai, parce que les photos ne leur rendent pas justice. Voilà, là où je vous emmène.

J’étais avec des backpackers, un français et deux belges, dont je vous ai parlé dans les vlogs. C’était leur dernière soirée à BKK, ils partaient faire le tour de la Thaïlande. Ils voulaient profiter et faire un rooftop. J’avais souvent lu que c’était LE truc à ne pas manquer. J’adore les bars et restaurants en rooftop, j’adore voir le monde de haut, c’est aussi pour ça que j’aime tant l’avion. J’aime avoir cette sensation de n’être qu’un grain de poussière au milieu de ce qui m’entoure, me sentir minuscule et réaliser à quel point le monde est immense.

Nous sommes allés au Above Eleven. Tenue correcte exigée, plus ou moins. On était plus dans le moins parce qu’on avait pas fait gaffe, donc on ne se fondait pas vraiment dans le décor des jolies américaines avec leurs robes de soirée et leurs talons de 10cm, mais tant pis. On voyage, on aime, on vit. Le reste, on s’en fiche.

Nous avons eu la chance de trouver une table au bord de la barrière de verre et d’admirer la vue toute la soirée. Tous les quatre avec des étoiles dans les yeux, heureux, chanceux et conscients de notre chance. C’était beau. C’était magique. C’était grand. Bangkok ne s’arrête jamais, je l’avais déjà vu. Mais pas comme ça.

J’avais vu les taxis, les scooters dans les rues, qui ne s’arrêtent jamais, pas même aux feux rouges. J’avais vu les marchands dans la rue qui semblent passer leur vie à attendre qu’on leur achète un peu de riz, qui n’arrêtent jamais de sourire. J’avais vu ces flots de personnes sur les passages piétons. J’avais vu la vie, j’avais vu cette ville plus grande que je n’en ai jamais vu, mais je n’avais pas vu les toits.

Les toits, les tours à perte de vue, les lumières de toutes les couleurs qui illuminent la nuit, les enseignes clignotantes, tout ça d’un coup, au 36ème étage d’une tour, je ne l’avais pas prévu. J’ai pris une claque. Une vraie claque. Celle qui te fait te dire que tu existes enfin, que c’est ça, que tu veux vivre toute ta vie. J’étais si haut que j’ai pu toucher mes rêves, et ça, c’est magique dans une vie. L’instant qui dure un rien de temps sur ces 30 000 jours d’existence, mais l’instant qui marque le reste de ces jours.

Suivre:
Partager:

9 Commentaires

  1. Morganegds
    10 mars 2017 / 20 h 11 min

    J’aime tellement les rooftop !!! Je comprend tellement ton point de vue, cette sensation de te sentir minuscule par rapport au monde c’est si impressionnant !
    Jai fait un bar dans le même style a NY ce qui été génial cest qui tourné à 360* ce qui te permettais de voir toute la ville d’en haut comme cela magique ! Malheureusement on a pas eu la chance d’avoir une table près de la vitre mais c’était quand même à couper le souffle (bon par contre ça coûte une blinde !)

    • 11 mars 2017 / 3 h 48 min

      Ahha les rooftop coûtent une blinde c’est sûr et ça fait mal ! Mais bon une blinde à BKK ça devient le prix de base en France 😂

  2. Jeanne
    9 mars 2017 / 17 h 19 min

    Juste magnifique !

  3. Justine
    9 mars 2017 / 10 h 57 min

    Rien que sur la photo la vue coupe le souffle, ça doit être impressionnant en vrai, de quoi te coller le vertige !!
    Ton texte était vraiment très beaux, tu as vraiment une très belle plume <3
    Des bisous 🎈

    • 9 mars 2017 / 15 h 15 min

      Merci beaucoup, et oui, ça te colle une claque !

  4. Coraline
    9 mars 2017 / 10 h 03 min

    super vue! à couper le souffle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*