« Une poule sur un mur », Julie Dénès

« Une poule sur un mur », Julie Dénès

Hello !

Pour la première fois sur mon blog, je parle d’un livre qui m’a beaucoup touchée, « Une poule sur un mur » . J’ai entendu parler de ce livre il y a quelques mois sur internet, ce qui m’a frappée, c’est que cette femme, Julie Dénès, racontait presque mon histoire. Elle raconte la sienne, évidemment, mais elle ressemble malheureusement à la mienne. J’avais besoin de lire son histoire pour me rassurer : je ne suis pas seule.

« Il y a 14 ans, je suis morte. La violence, les humiliations, les maux et les mots m’ont détruite. La honte et la culpabilité m’ont réduite au silence.   À présent, je vous livre mon lourd secret : l’histoire de cette mort méticuleusement orchestrée à huis clos. Je vous décris le cycle de la violence que j’ai subi : la lune de miel ; puis la tension, la violence physique ou psychologique, la culpabilité ; et enfin la lune de miel, à nouveau. Ce mécanisme qui retient la victime, qui lui fait espérer des jours meilleurs, un avenir radieux et heureux. Cette spirale infernale dans laquelle j’ai sombré et que j’ai réussi à briser en partie grâce à cette comptine. »

Voici le résumé de cette histoire vécue et racontée par Julie Dénès. L’histoire d’une jeune femme qui tombe amoureuse d’un homme malsain, un pervers narcissique, qui souffre, perd tout ce qu’elle avait construit et se laisse réduire à néant par quelqu’un qui lui fait croire que c’est ça, l’amour. Le viol, les maux, les mots aussi, de l’enfer au paradis en une seconde, la manipulation et la souffrance ultime. Julie Dénès relate les faits comme elle les a vécus, et je me retrouve parfaitement dans son histoire.

Lire ce livre a été une véritable épreuve, ça m’a demandé beaucoup de courage, et m’a replongée dans cette période atroce de ma vie. Mais il m’a aussi rappelé combien j’avais été forte et que je m’en étais sortie en ayant frôlé la mort. J’avais besoin de lire ce que cette femme a vécu, de me sentir moins seule, de culpabiliser moins, d’accepter.

C’est un récit que je vous conseille vivement. C’est parfois difficile, prenant. De l’extérieur, vous vous demanderez peut-être pourquoi elle n’a pas fui et vous vous direz peut-être que c’était plus simple que ça, qu’elle en rajoute. Croyez-moi, elle n’en rajoute pas, je pense même qu’elle n’a pas tout dit. Je n’en sais rien, mais pour avoir vécu une histoire très similaire, c’est ce que je ressens.

J’avais besoin de partager mon ressent concernant cette histoire, et je vous invite à le lire. J’aimerais beaucoup avoir vos avis, et pourquoi pas vos suggestions d’autres témoignages de victimes d’un pervers narcissique.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

4 Commentaires

  1. Katleen
    11 avril 2018 / 16 h 39 min

    J’avais déjà vu ce titre et cette histoire qui m’avaient interpellée … ton article confirme mon envie de le lire !

    • 11 avril 2018 / 21 h 48 min

      Je te le conseille vivement ma belle ! Il est vraiment super intéressant !!

  2. 9 avril 2018 / 15 h 17 min

    Je n’ai pas vécus ce calvaire, c’est ma mère! Tout a changer quand ma petite sœur Leïla et mon grand frère Saad nous a quitté! Un accident et un suicide!
    Il y avait des phases de violence et des phases de manipulation où il pleurait pour donner l’illusion qu’il était capable de changer et d’être gentille! Mon père était comme ça avec ma mère et avec nous ses enfants, il était juste violent! Ma mère à sue le rayer de sa vie quand j’avais 12 ans! Ont a quitter la ville de Roubaix et ont a fait 900Km pour Toulouse. Je l’ai revue après ça, quand je partais en vacance dans le nord, il avait refait sa vie, puis, il est décédé d’une cause inconnue par nous!
    Quelque fois l’emprise d’une personne est tellement grande que l’ont ne vois aucune échappatoire!
    J’ignore si ma contribution est utile mais je sais que la tienne est très importante.
    Je t’adore 💚 Gros bisous 😘

    • 11 avril 2018 / 21 h 49 min

      Merci pour ton partage et bon courage, à toi et ta famille ! Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*